L1 par

Deux Monégasques dans l'équipe-type de la 7e journée

Commentaire(s)

Basée sur les notes attribuées par notre rédaction, notre équipe-type de la 7e journée de Ligue 1 rassemble cette semaine deux Rémois, deux Monégasques, un Lillois, un Bordelais, un Montpelliérain, un Brestois, un Messin, un Nantais et un Marseillais.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 7ÈME JOURNÉE

Steve Mandanda (Marseille) : le portier Marseillais a évité un faux-pas plus important encore à son équipe sur la pelouse de Dijon mardi (0-0), en préservant sa cage inviolée malgré une nette domination bourguignonne en deuxième période. Seulement battu par une tête d’Ecuele Manga qui s’est écrasée sur son poteau, il a enchaîné les parades devant Chouiar, Soumaré et Tavares (6 arrêts au total).

Thomas Foket (Reims) : le défenseur belge a réussi un très bon match à Paris, où Reims s’est imposé 0-2, avec 88% de duels remportés, 4 tacles et 3 passes avant un tir dont une décisive pour le second but inscrit par Boulaye Dia. Sa copie est toutefois noircie par une faute sur Sarabia qui aurait pu être sanctionnée d’un pénalty, alors que le score était encore de 0-1...

Axel Disasi (Reims) : associé à un très bon Abdelhamid en défense centrale, le joueur de 21 ans a sorti une grosse prestation au Parc des Princes. Peu inquiété par les attaquants Parisiens, dépourvus d’un véritable numéro 9, il a terminé la rencontre avec 3 dégagements, 2 tirs bloqués, 4 interceptions et 2 tacles. Ses bonnes premières relances ont aussi été précieuses pour lancer les attaques rémoises.

Vitorino Hilton (Montpellier) : impérial depuis le début de la saison, le vétéran brésilien (42 ans) a continué sur sa lancée en éteignant les rares velléités des attaquants Nîmois dans le derby, remporté 1-0 par le MHSC. Auteur de 2 interceptions, 2 tacles et 4 tirs bloqués, il a remporté tous ses duels au sol (5/5) et a encore excellé dans la relance (84% de précision dans les passes, 8 longs ballons réussis).

Fabio (Nantes) : aligné dans le couloir gauche contre Rennes (1-0), le latéral des Canaris a parfaitement tenu son rang en s’appliquant d’abord à bien défendre : 5 dégagements, 3 interceptions et 6 tacles sont à mettre à l’actif du brésilien.

Cesc Fabregas (Monaco) : laissé sur le banc à Reims trois jours plus tôt, il était promu capitaine dans le derby face à Nice (3-1) et le brassard semble lui avoir donné des ailes. L’élégant milieu de terrain espagnol a rayonné dans l’entre-jeu monégasque et s’il ne s’est pas avéré aussi décisif que son compère Golovin (voir plus bas), c’est lui qui a offert le premier but au russe, avant d’être à l’origine de l’action amenant le second avec un caviar pour Slimani (6 longs ballons réussis sur 6).

Aleksandr Golovin (Monaco) : rare satisfaction du début de saison monégasque, c'est lui qui a mené l'ASM vers sa première victoire avec son doublé somptueux et sa passe bien sentie pour Ben Yedder (4 passes avant un tir au total). Omniprésent, il a aussi oeuvré dans la récupération (4 tacles, 6 duels remportés) au côté de Fabregas (voir plus haut) et Tiémoué Bakayoko, essentiel dans ce domaine.

Yoann Court (Brest) : double passeur décisif le week-end dernier à Bordeaux (2-2), ce qui lui avait valu une présence dans l’équipe-type de la 6e journée, le petit ailier Brestois s’est cette fois offert un doublé face à son club formateur, l’OL, pour un résultat similaire (2-2).

Habib Diallo (Metz) : il a rapidement mis les Grenats devant à St-Etienne (0-1) en dominant Perrin dans les airs sur corner, inscrivant là son 5e but de la saison. Il s’est ensuite démené sur le front de l’attaque messine et fait du mal à l’arrière-garde forézienne, avec 11 duels aériens remportés.

Victor Osimhen (Lille) : déjà buteur lors de ses trois premières sorties à domicile, l’attaquant nigérian a remis le couvert face à Strasbourg (2-0), permettant à son équipe d'ouvrir le score au meilleur des moments, juste avant la pause. Malgré un marquage serré des défenseurs strasbourgeois, Osimhen était constamment recherché par ses coéquipiers, à l'image du second but où il s'est mué en passeur décisif pour son compère d’attaque Loïc Rémy.

Yacine Adli (Bordeaux) : l’ex-Parisien a inscrit ses deux premiers buts en Ligue 1 pour mener les Girondins vers un succès probant à Amiens (1-3). Un doublé somptueux qui fait de lui le plus jeune joueur à réussir une telle performance dans l’histoire du club, à 19 ans et 58 jours.