L1 par

Monaco s'incline à Nîmes et n'a plus le droit à l'erreur (analyse et notes)

Commentaire(s)
Les Crocos ont dominé Monaco (1-0) lors de la 36e journée.

L'AS Monaco s'est logiquement inclinée aux Costières face à Nîmes (1-0) lors de la 36e journée de Ligue 1. Avec cette défaite, les Monégasques coulent et n'ont plus le droit à l'erreur à deux journées du terme.

Ligue 1 - 36e journée
Nîmes Olympique - AS Monaco : 1-0 (1-0)
But : R. Ripart (9e) pour Nîmes.

LE FAIT DU MATCH

Offensivement, les Monégasques n'y étaient pas. Après l'ouverture du score précoce des Crocos, les Asémistes ont repris le monopole du ballon mais n'ont que très peu inquiété Bernardoni et sa défense. Et pour cause, les attaquants monégasques ont eu beaucoup de déchets dans leurs contrôles ou leurs derniers gestes. En seconde mi-temps, Leonardo Jardim a fait entrer Vinicius à la place de Naldo mais comme ses compères, le Brésilien n'a pas été en réussite, bien qu'il ait apporté de la vitesse au jeu de son équipe. Au final, les Nîmois n'ont pas été mis en danger et n'ont eu aucune peine à conserver leur avantage au tableau d'affichage.

LE BUT

1-0 (9e) : Ripart, évidemment ! Sur un corner nîmois, Bobichon passe tout proche d'ouvrir le score mais le ballon termine sa course sur le poteau. La défense monégasque se dégage mais le danger revient très vite. Sur le côté droit, Thioub dépose Ballo-Touré avant de centrer. Au premier poteau, Ripart jaillit et place une tête croisée précise. L'homme en forme de cette fin de saison pour le Nîmes Olympique frappe encore et permet aux Crocos de prendre les devants.

L'HOMME DU MATCH

Renaud Ripart (Nîmes). Latéral droit une semaine, attaquant de pointe la suivante, à l'arrivée, le résultat est le même pour Ripart : ses prestations sont réussies. Unique buteur de cette rencontre, il offre une nouvelle victoire aux siens. Dans le jeu aérien, le Nîmois a été un véritable poison pour la défense monégasque. Il aurait même pu s'offrir un doublé de la tête si Benaglio n'avait pas réalisé une parade de grande classe (68e).

LES NOTES

NO : Bernardoni (6,5) - Alakouch (6), Briançon (6,5), Miguel (6), Maouassa (6,5) - Ferri (6), Savanier (6), Bobichon (5,5) - Thioub (6), Ripart (7), Bouanga (4,5).

ASM : Benaglio (6,5) - Sidibé (4), Glik (6), Naldo (5) puis Vinicius (6), Jemerson (5,5), Ballo-Touré (4)- Silva (5,5), Golovin (4,5) - Martins (5), Falcao (5), Lopes (4,5).

LES CONSEQUENCES

Le Nîmes Olympique a confirmé sa belle victoire acquise la semaine passée à Reims (0-3) en enchaînant un second succès de rang. Grâce à celui-ci, les Crocos se hissent à la huitième place du classement avec 52 points. Les Nîmois auraient pu aggraver le score en fin de match mais Thioub a trouvé la barre (90e+2) puis Savanier a envoyé son coup franc sur le poteau de Benaglio (90e+5).

Avec cette seconde défaite de suite, Monaco réalise la (très) mauvaise opération de la soirée. S'ils ont eu la possession du ballon la majorité du temps, les Asémistes n'ont pas proposé grand chose, notamment dans le secteur offensif. Ce nouveau revers, le dix septième de la saison, intervient au plus mauvais moment puisque dans le même temps, Caen s'est imposé face à Reims (3-2) et revient à égalité de points avec l'ASM (avec une différence de buts de -20 pour Caen et -19 pour l'ASM). Dijon a aussi glané trois points en venant à bout de Strasbourg (2-1). Les Bourguignons reviennent ainsi à deux points du club de la Principauté. La réception d'Amiens à Louis II le weekend prochain sera décisive pour les hommes de Leonardo Jardim.

11 photos : Matchs : Nîmes 1 - 0 Monaco