L1 par

Trois Monégasques dans l'équipe-type de la 8e journée

Commentaire(s)

Après la 8e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et dévoile son équipe-type du week-end.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 8ÈME JOURNÉE

Matz Sels (Strasbourg) : c’était le week-end des gardiens ! On aurait pu citer Steve Mandanda, Alban Lafont, Benoît Costil, Alexandre Oukidja ou encore Jessy Moulin, mais c’est le gardien Strasbourgeois, prépondérant dans la victoire du Racing devant Montpellier (1-0), qui a été placé dans cette équipe-type. Impeccable sur le penalty botté par Petar Skuletic, le belge a confirmé lors du second acte en repoussant de très belle manière les tentatives dangereuses de Delort et Camara.

Thomas Meunier (PSG) : le défenseur des Diables Rouges continue de profiter des absences de Dagba et Kehrer pour convaincre dans le couloir droit, où il s’est encore démené sur la pelouse de Bordeaux (victoire 0-1) avec 4 centres, 4 passes avant un tir et 75 ballons touchés.

Andrei Girotto (Nantes) : replacé en défense axiale depuis le début de saison, l’habituel milieu de terrain a encore performé à Lyon, où Nantes a réussi un joli clean sheet (0-1). Il a remporté 80% de ses duels et réussi la plupart de ses interventions défensives (2 interceptions, 3 tacles, 9 dégagements).

Nicolas Pallois (Nantes) : il a parfaitement fait la paire avec son compère de la charnière centrale, avec 6 dégagements, 3 tacles et 4 duels gagnés sur 6. Il est le patron de la 3e meilleure défense du championnat (5 buts encaissés en 8 matchs).

Racine Coly (Nice) : pas moins de 105 ballons touchés dans son couloir gauche dans le match entre Nice et Lille, conclu sur un score de parité (1-1). Appliqué défensivement (2 interceptions, 7 tacles), il a été moins précis dans le camp adverse, même s’il aurait pu redonner l’avantage aux siens grâce à un centre raté qui a terminé sur le poteau de Mike Maignan.

Habib Maïga (Metz) : déjà très bon trois jours plus tôt face à son ancien club, l’ex-Stéphanois a confirmé sa belle forme du moment en livrant une grosse prestation dans l’entre-jeu contre Toulouse (2-2). Il a d’abord servi Diallo sur l’ouverture du score précoce des Grenats, puis a fait parler sa puissance athlétique pour asseoir son emprise sur le milieu de terrain (9 duels gagnés sur 10, 7 tacles).

Tiémoué Bakayoko (Monaco) : 17 duels gagnés sur 21 disputés pour le milieu de terrain Monégasque, précieux dans l’équilibre de la formation emmenée par Jardim victorieuse de Brest (4-1). Excellent dans la récupération (9 tacles, 1 interception), il a aussi brillé pour sa justesse technique (94% de passes réussies, dont 5 longs ballons sur 6).

Marco Verratti (PSG) : comme à son habitude, l’italien a été le métronome du milieu parisien en Gironde. À la baguette (115 ballons touchés), il s’est montré extrêmement précis dans ses transmissions (91% de passes réussies), notamment pour apporter le danger devant les buts de Costil (4 passes avant un tir, 2 grosses occasions créées).

Wissam Ben Yedder (Monaco) : il a cadré toutes ses frappes (3) et l’une d’elles a fait mouche pour permettre à l’ASM d’ouvrir le score assez tôt dans le match. Après avoir mis les siens sur la voix, il a eu la bonté de laisser Islam Slimani doubler la marque sur un pénalty qu’il était censé frapper.

Islam Slimani (Monaco) : son triplé de passes décisives lui a permis de passer en tête du classement des passeurs du championnat, avec déjà cinq offrandes depuis le début de saison. Egalement buteur sur pénalty, il aurait pu marquer au minimum un doublé mais Larsonneur à bout portant et Léon sur une tête se sont interposés.

Mama Baldé (Dijon) : d’abord passeur pour Julio Tavares après un bel enchaînement côté droit, il s’est mué en finisseur pour inscrire son premier but de la saison et offrir au DFCO sa première victoire de la saison, à Reims (1-2).