LDN par

Ben Yedder et les Bleus s'imposent face à la Croatie (résumé et notes)

Commentaire(s)

La France a réussi un parfait remake de la finale de la Coupe du Monde 2018 ! Face à la Croatie, les Bleus se sont encore imposés 4-2 malgré une première mi-temps proche du néant. 

UEFA Nations League - League A / Groupe 3

France
4 - 22 - 1 Croatie
A. Griezmann 43'
D. Livakovic (CSC) 46'
D. Upamecano 65'
O. Giroud (P.) 77'
16' D. Lovren
55' J. Brekalo

Pour la France, les matchs se suivent et se ressemblent. Comme face à la Suède samedi (victoire 1-0), les Bleus n'ont pas vraiment été très inspirés offensivement en première mi-temps. Bousculés d'entrée par des Croates beaucoup plus mordants, les Tricolores encaissent une ouverture du score rapide de Dejan Lovren. Le défenseur, passé par Lyon et Liverpool, profite d'un ballon mal dégagé par Sissoko pour enrhumer Lucas Hernandez d'un contrôle en feinte de frappe avant de tromper Lloris d'une frappe limpide du gauche (17ème, 0-1). Ce but vient concrétiser la grosse domination de la Vatreni, qui a tenté sa chance à trois reprise contre zéro dans les vingt premières minutes. Pour autant, les Bleus vont réussir à faire des différences sur leurs rares accélérations, à l'image du but de Kylian Mbappé face à la Suède. Et comme samedi, cet éclair intervient juste avant la mi-temps.

Si le Parisien est absent pour cause de coronavirus, le génie arrive d'une action collective initiée par Anthony Martial et Ferland Mendy sur le côté gauche. Le Mancunien, lancé dans la profondeur après un une-deux avec Ben Yedder, trouve Griezmann seul dans la surface de réparation, qui n'a plus qu'à marquer dans le but vide (43ème, 1-1). En clair, la France fait mouche sur sa première vraie accélération et ce but vient récompenser un joli mouvement collectif. Face au marasme de cette première mi-temps française, rentrer au vestiaire avec le nul peut être perçu comme un très bon résultat mais la France assène un deuxième coup derrière la tête des Croates. Quelques minutes plus tard, sur une combinaison entre Moussa Sissoko et Wissam Ben Yedder, Anthony Martial est trouvé dans la surface. L'attaquant tente sa chance du gauche mais sa frappe rebondit sur le poteau de Livakovic, avant de taper le dos du portier et de rentrer dans les cages (45+1ème, 2-1). Les hommes de Didier Deschamps peuvent s'estimer heureux d'arriver à la pause avec l'avantage ! 

Premier but pour Dayot Upamecano, première sélection pour Eduardo Camavinga !

Au retour des vestiaires, la défense française est aux abonnés absents. L'équipe de Didier Deschamps, reconduite dans son 3-4-1-2 encore expérimental, se fait transpercer par une passe pleine axe de Kovacic ! Brekalo, couvert par Ferland Mendy, est donc lancé en profondeur, s'amène le ballon dans la course et résiste au retour de Mendy et de Clément Lenglet avec une conduite de balle très courte. Finalement, l'attaquant de Wolfsburg trompe Lloris avec une frappe croisée (53ème, 2-2). Si la France n'est pas (encore) brillante dans le jeu, elle a le mérite, au moins, de faire mouche à des moments clés. Tout part d'un bon ballon en profondeur de Clément Lenglet, qui trouve Ferland Mendy côté gauche. Le latéral madrilène déborde avant de tenter un centre au second poteau, enlevé par Duje Caleta-Car. Finalement, les Bleus héritent d'un corner, qui va profiter à Dayot Upamecano. En avance sur Dejan Lovren, pourtant excellent dans la première demi-heure, le défenseur de Leipzig propulse un superbe centre de Griezmann au fond des filets (65ème). Beaucoup plus intéressants dans ce second acte, grâce aux consignes à la mi-temps de Deschamps, les Bleus, avec une ligne défensive plus haute, arrivent plus facilement à récupérer les ballons et cela se fait ressentir sur le terrain ! 

Il faut aussi noter la première apparition, sous le maillot tricolore, d'Eduardo Camavinga. La jeune pépite du Stade Rennais, âgée de seulement 17 ans, a pu montrer son talent durant une petite demi-heure (63ème), et s'est rapidement mis en lumière avec une belle frappe, captée par Livakovic (71ème). Il a aussi montré ses qualités en un contre un à la 84ème, avant de servir Anthony Marital (84ème). Ce remake de la finale de la Coupe du Monde 2018 a pris une allure de joli rappel pour Antoine Griezmann et tous les champions du Monde puisqu'Olivier Giroud, sur pénalty, a inscrit le quatrième but français à la 76ème (4-2). Un beau clin d'oeil à l'épopée victorieuse en Russie, il y a maintenant deux ans, puisque la finale s'était soldée sur le même score. Heureux d'enchainer leur deuxième victoire en deux matchs de Ligue des Nations, les Bleus devront s'inspirer de leur deuxième mi-temps pour le prochain rassemblement afin de calmer les critiques autour du jeu de l'EDF...

LES NOTES

France : Lloris (4) - Upamecano (5), Lenglet (5), Hernandez (3) - Sissoko (4), Kanté (4), Nzonzi (5), Mendy (5)  - Griezmann (7) - Ben Yedder (5), Martial (6)

Croatie : Livakovic (4) - Uremovic (3), Lovren (4), Caleta-Car (5), Melnjak (4) - Kovacic (5), Brozovic (6) - Rebic (4) puis Brekalo (5), Vlasic (4), Perisic (4) - Kramaric (3).