Qualifs CDM 2022 par

Maripan titulaire dans la défaite du Chili face au Venezuela

Commentaire(s)

Cette nuit, la Colombie ouvrait le bal de la 4ème journée des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022 en se déplaçant en Équateur. Si les hommes de Carlos Queiroz avaient rendez-vous à 22 heures sur la pelouse du stade Rodrigo Paz Delgado pour le coup d'envoi du match, difficile de croire qu'ils étaient vraiment présents. Les Colombiens ont passé une soirée cauchemardesque dès l'entame de la rencontre avec l'ouverture du score de Robert Arboleda à la 7ème minute. Deux minutes seulement plus tard, face à des Cafeteros tétanisés, Ángel Mena double la mise pour les siens. Ce début de rencontre est à sens unique comme l'ensemble de la première mi-temps. Les Équatoriens profitent de cette Colombie paralysée pour continuer d'aggraver le score grâce à des réalisations de Michael Estrada (32ème) et Xavier Arreaga (39ème). Ce dernier but sera la goutte de trop pour Carlos Queiroz qui, dans la foulée, sort quatre de ses joueurs pour tenter de remobiliser son équipe. Juste avant la pause, James Rodríguez a réduit le score sur pénalty. Malheureusement pour les supporters colombiens, ni le but, ni les changements tactiques de leur sélectionneur n'ont provoqué un sursaut d'orgueil dans leur équipe en seconde mi-temps. Le score n'a fait que s'aggraver avec un cinquième but inscrit par Gonzalo Plata (78ème) puis Robert Arboleda, qui est venu ponctuer cette magnifique soirée pour l'Équateur en inscrivant son second but de la rencontre en toute fin de match (90ème). Les hommes de Gustavo Alfaro réalisent une super opération grâce à cette victoire (6-1) puisqu'ils font leur apparition sur la dernière marche du podium. Les Colombiens font quant à eux du surplace et reste 7ème (4 points).

Au même moment le Chili n'est pas parvenu à enchainer après son succès face au Pérou la semaine dernière et s'est incliné (2-1) sur les terres du Vénézuela. Après l'ouverture du score de Del Pino dès la 9ème minute, les Chiliens avaient pourtant bien réagi en égalisant grâce au 3ème but en deux matchs d'Arturo Vidal (15ème). Dans une rencontre assez serrée, José Rondón est venu offrir la victoire aux Vénézuéliens en fin de rencontre (81ème). Le Chili reste dans le milieu de tableau (6ème) alors que le Vénézuéla, grâce à cette première victoire depuis le début des qualifications pour le mondial, quitte enfin la dernière place du classement (8ème). Le défenseur monégasque Guillermo Maripán était bien titulaire du côté de la Roja.

Plus tard dans la soirée, la Bolivie et le Paraguay se sont séparés sur un score de parité (2-2). Après l'ouverture du score d'Ángel Romero sur pénalty (19ème), Marcelo Moreno (41ème) et Boris Cespedes (45ème) ont égalisé puis redonné l'avantage aux Paraguayens. Alejandro Romero a offert le point du match nul en égalisant quatorze minutes après son entrée en jeu. La Bolivie est désormais la lanterne rouge du classement, le Paraguay de son côté est 4ème.

L'Argentine clôturait cette 4ème journée des éliminatoires et s'est imposée (0-2) au Pérou. Nicolás González a ouvert le score en faveur de l'Albiceleste à la 17ème minute. À la réception d'un centre de Gionvani Lo Celso venu de la gauche, le joueur de Stuttgart contrôle du pied droit puis enchaine avec une frappe croisée pied gauche qui ne laisse aucune chance au portier péruvien. Quelques minutes plus tard (28ème), le parisien Leandro Paredes lance en profondeur Lautaro Martinez qui élimine le gardien sur un crochet puis va inscrire dans les cages vides le second but de la rencontre pour les Argentins. L'Argentine (10 points) est seconde à deux points du Brésil, les Péruviens sont quant à eux 9ème. L'ailier du PSG Ángel Di María est rentré en seconde période (72ème) à la place du buteur Nicolás González.

Le Brésil s'est imposé (0-2) en Uruguay grâce à des des buts d'Arthur et Richarlison. Les Brésiliens restent leaders au classement (12 points), l'Uruguay de son côté quitte le podium et tombe à 5ème place